Bifurcations & magouilles

Cette époque est dure

                                  pour la plume :

oui, mais, dites-moi,

                           les estropiés et les contus,

qui donc, parmi les grands,

                                        avait coutume

de choisir les sentiers

                                  faciles et battus ?

Vladimir Maïakovski, Poème à Essenine

Publié par Pier Lampás

Lutte, vagabonde, écrit dans le sud de l'Europe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s