L’œil de Chaplin

The Kid

Comment est placé l’œil — en l’occurence, l’œil de la pensée ; comment regarde cet œil — en l’occurence, l’œil de la façon de penser,
comment voit cet œil,
un œil exceptionnel,
l’œil de Chaplin,
un œil capable de voir — et de faire voir — l’enfer de Dante ou le capriccio goyesque du thème des Temps modernes dans les formes d’une gaieté insouciante ?
Voilà ce qui me trouble,
voilà ce qui m’intéresse,
voilà ce que je voudrais expliquer :
par quel genre d’yeux Chaplin porte-t-il son regard sur le monde ?

Sergueï Eisenstein, Charlie Chaplin

Publié par Pier Lampás

Lutte, vagabonde, écrit dans le sud de l'Europe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s